« L'épée de Damoclès »


Nous allons nous entendre sur le fait que la vie peut vraiment être de la « marde »! Je m’explique. Pour ceux et celle qui me connaissent, vous savez que je ne suis pas une pessimiste. Je crois aux belles choses de la vie et je suis de nature à trouver le positif dans chaque chose, mais reconnaissons que nous avons tous des moments très difficiles dans nos vies. Je ne suis probablement pas la seule qui a l’impression d’avoir constamment une « épée de Damoclès*» au-dessus de la tête. Vous avez sûrement déjà eu aussi la croyance qu’à chaque fois que nous nous sortons enfin la tête d’une épreuve, « Boom » une seconde nous tombe dessus. Nous savons par contre que nous ne devons pas être sombre ou défaitiste et bien au contraire, que la vie est courte et que nous devrions nous accrocher aux belles choses.

Par contre, il est tellement difficile parfois de rester positive et de trouver le « pourquoi » que certains drames se produisent. Honnêtement, j’ai parfois eu de profonds découragements! J’ai eu de la difficulté à trouver la force et une bonne raison de sortir de mon lit. On se demande à quoi ça sert, car de toute façon, l’épée de Damoclès m’attend dès que je sors du lit… Certains d’entre vous risquent de se reconnaître et d’autres peuvent être choqués et dire: voyons donc! Pourquoi penser comme ça??!!

Je ne saurais pas vous dire pourquoi nous vivons tous ces événements dramatiques et quel en est le sens… Par contre, je crois honnêtement que ces étapes ne sont pas là pour rien dans notre cheminement et que nous devrions nous accorder du temps dans ces moments moins « positif ».

Mais comment rester amour et lumière quand on sait que Damoclès nous attend dès qu’on pose notre pied en dehors du lit….?

|…|

J’avais commencé ce texte rempli d’amertume et de tourments il a quelque temps. Je ne l’avais pas terminé, car honnêtement, je n’arrivais pas à lui donner une finalité moins sombre. Je ne pouvais pas continuer ce texte dans cet état d’esprit, car ce n’est pas mon genre de simplement dire que la vie est de la « marde » :)

Entre temps, la vie m’a fait de belles surprises comme elle sait si bien le faire. De toute cette noirceur, tellement de beau en est finalement ressorti. Cela a par contre pris beaucoup de temps et d’ouverture d’esprit pour m’en rendre compte.

Je crois énormément aux synchronicités dans la vie et j’ai dernièrement lu « une conversation avec dieu » de Neale Donald Walsche et j’ai été plus que surprise (positivement) par celui-ci. Je vais être honnête avec vous, au grand jamais j’avais l’intention de lire ce genre livre! J’ai une réticence envers les religions (navré si j’ai choqué certains d’entre vous) et j’ai toujours laissé mes propres croyances et valeurs gouverner ma vie. Je crois par contre que chacun a le droit de croire en ce qu’il veut, dans le respect de l’autre et sans jugement. J’ai finalement eu un appel vers ce livre et j’ai découvert une référence de presque toute ma façon de penser.

Si je reviens à la première partie de mon texte… Damoclès est selon moi en grande partie nous… J’entends plusieurs me dirent: « QUOI? » Et je vous retournerai simplement la question ainsi: comment reconnaître que nous sommes lumières si nous ne connaissons jamais la noirceur? Comment grandir comme individu si nous rejetons la faute sur notre environnement, sur les gens autour de nous ou encore sur « dieu »? Si nous prenons le temps de faire une introspection par rapport à certaines choses qui nous déplaisent dans notre vie, nous constaterons que nos pensées repoussent nos désirs ou attire la noirceur. Je ne dis pas que nous souhaitons directement le décès d’un proche, la maladie, la violence ou autres genres de drames, mais que parfois, de grandes choses peuvent en sortir. Tout cela dépend de comment nous choisissons de vivre avec ceux-ci. Vous n’êtes peut-être pas de cet avis et vous en avez le droit, mais personnellement je crois que notre âme est présente dans cette vie pour comprendre certaines choses qu’elle n’a pas encore intégrées. Je crois que tous ces tourments nous permettent de nous connaître en expérimentant la noirceur…

Laissons simplement un peu d’amour et de lumière entrée dans nos vies. Lâchons prise sur les choses banales, celles qui n’ont vraiment pas d’importances et celles qui ne sont pas en cohérence avec qui nous sommes. Ayez confiance en l’expérience de la vie et demandez-vous si ce que vous ressentez est de l’amour ou bien de la peur. Tout découler de ses deux émotions.

Je termine avec ce petit mot que je me suis écrit un soir avant de me coucher :)


Tout ce que j’étais n’est plus

Tout ce que je suis est ce que je veux

Tout ce que je serais est merveilleux

La résultante de chaque chose est pour aider notre âme à comprendre qu’il est amour et lumière.




* Damoclès est une figure présentée dans une allégorie morale dite de « l'épée de Damoclès ». Cette expression est utilisée pour signifier qu'un danger constant peut nous frapper. Damoclès, un orfèvre, est le personnage-clé d'un épisode de la mythologie grecque.

0 vue

Caroline Baribeau L.

(819)266-0022

cbaribeau@live.ca